Questions réponses

Quels sont les modèles de fours solaires de base ?
Il y a trois modèles de base :
Les fours à caisson
Ce type de four a l’avantage de cuire de façon lente et uniforme de grandes quantités de nourriture. Plusieurs variations sont possibles : entre autre incliner la surface vers le sol ou changer le nombre de réflecteurs. Les différents modèles de boîtiers solaires sont discutés ici.
Les fours à panneaux
Ce développement récent a été lancé par Roger Bernard en France. Ce modèle consiste en différents panneaux plats qui concentrent les rayons du soleil sur un pot dans un sac en plastique ou sous un bol en verre. L’avantage de ce modèle est qu’il peut être construit en à peu près une heure et qu’il ne coûte pratiquement rien. Au Kenya, il est fabriqué pour le projet du Camp de Réfugies de Kakuma pour US$2 pièce.
Les fours paraboliques
D’habitude ils consistent en des disques concaves qui focalisent la lumière sur le fond du pot. L’avantage est que la nourriture est cuite à peu près aussi vite que sur un feu habituel. L’inconvénient est qu’ils sont compliqués à fabriquer, demandent à être déplacés souvent pour rester dans l’axe du soleil, et peuvent provoquer des brûlures et abîmer les yeux s’ils ne sont pas employés correctement. Certains de ces problèmes ont été résolus par un modèle conçu par Dr. Dieter Seifert.
Ce document montre un grand nombre de variations sur ces modèles détaillés.

Qui a fabriqué le premier four solaire ?
Le premier four solaire dont nous avons connaissance, fut inventé par Horace de Saussure, un naturaliste suisse qui expérimenta déjà en 1767. Vous trouverez plus d’informations dans cet article.

Où utilise-t-on le plus les fours solaires ?
Il existe des rapports fiables indiquant qu’il y a plus de 100,000 fours en utilisation en Inde et en Chine. Nous savons qu’il y des projets de fours solaires dans la plupart des pays du monde. Solar Cookers International a récemment percé le marché au Kenya avec le four à panneaux de Bernard. Déjà plus de 5.000 familles y cuisinent grâce au soleil.

Combien de degrés peut atteindre le four ?
Placez un thermomètre dans la partie ensoleillée afin d’obtenir une lecture similaire à la sensation de chaleur du pot. La température atteinte par les fours en boîtier et les fours à panneaux dépend tout d’abord du nombre et de la taille des réflecteurs utilisés. Un four en boîtier avec un réflecteur atteint généralement une température maximale de 150°C (300°F) au moment où la nourriture est presque prête. Cependant, il n’est pas nécessaire d’obtenir de hautes températures pour pouvoir l’utiliser. Le four cuira très bien tant que la température monte aux environs de 90°C (200°F). Des températures plus élevées cuisent de plus grandes quantités, plus vite, et même les journées moins ensoleillées. Cependant, beaucoup de gens préfèrent cuire à des températures plus basses car cela leur permet de laisser mijoter pendant qu’ils s’occupent d’autre chose. Avec un four à boîtier à réflecteur unique, une fois que la nourriture est cuite, elle reste chaude sans brûler. Il est bon de savoir que de toute façon aucune nourriture ne peut surpasser les 100°C tant que tout son contenu en eau n’est pas évaporé. Les températures élevées indiquées dans les livres de recette pour les fours traditionnels ne servent qu’à la commodité et pour des effets spéciaux tels que brunir rapidement la nourriture.

Combien de temps faut-il pour la cuisson d’un repas ?
En général, la cuisson dans un four à boîtier avec un réflecteur dure deux fois plus longtemps que dans un four traditionnel. Cependant, comme il est impossible de vraiment brûler la nourriture, il n’est pas nécessaire de surveiller le four ou de remuer la nourriture pendant la cuisson. Il est possible de mettre plusieurs pots avec différente nourriture et de revenir plus tard pour trouver la nourriture cuite à perfection et gardée bien au chaud jusqu’à ce qu’elle soit sortie du four.
Les fours à panneaux cuisent de plus petites portions, habituellement dans un seul pot, mais souvent cuisent un peu plus rapidement. Certains utilisateurs ont fait part du besoin de remuer la nourriture afin de s'assurer qu’elle cuise partout de façon égale.
Cuire avec un four parabolique est très similaire à la cuisson sur un feu habituel. Puisque la lumière concentrée du soleil va directement sur le fond du pot, le pot se réchauffe et cuit très vite. Mais afin d’éviter que la nourriture ne brûle, il faut remuer et tenir à l'œil.

Faut-il tourner le four afin de suivre le soleil ?
Les fours à caisson avec un réflecteur de fond ne doivent pas être tournés sauf pendant la cuisson de haricots ce qui peut durer cinq heures. Les fours à panneaux doivent être tournés plus souvent que les fours à caisson car ils ont des réflecteurs sur le côté qui peuvent créer de l’ombre sur le pot. Les fours paraboliques sont le plus difficile à garder dans l’axe du soleil. Ceux-ci doivent être tournés toutes les 10 à 30 minutes, suivant la longueur de focale.

Devrais-je me donner la peine de construire un four à partir de ''vrais'' matériaux comme le contre-plaqué et le verre ou est-ce que le carton est suffisant ?
Sauf s’il faut un four qui puisse rester dehors même en cas de pluie, un four en carton fera très bien l’affaire. Le carton est bien plus facile à travailler et garde tout aussi bien la chaleur. Nous connaissons des gens qui utilisent le même four en carton depuis plus de dix ans.

Est-ce qu’un miroir est un meilleur réflecteur ?
Les miroirs sont de meilleurs réflecteurs, mais le gain réalisé ne vaut probablement pas le coût et la fragilité est supérieure.

Cela aide-t-il de peindre en noir les flancs intérieurs ?
Certaines personnes préfèrent peindre les flancs en noir car ils croient rendre le four plus chaud. Cependant, il semble que si les flancs deviennent plus chauds, la nourriture, elle, pas nécessairement. Nous préférons couvrir les murs intérieurs avec du papier argent afin que la lumière continue à circuler jusqu’à ce qu’elle se ''heurte'' au pot ou sur le fond de couleur foncée. Puisque le fond est en contact avec le pot, la chaleur sera facilement transmise au pot.

Quel type de peinture utiliser ?
Dans les pays développés il est possible d’acheter en spray de la peinture noire mate avec mention 'non-toxique' quand elle est sèche''. Sinon, le tempura fonctionne très bien.

Est-ce que le verre est mieux que le plastique pour la fenêtre ?
En général on a un rendement supérieur de 10% en utilisant du verre plutôt que du plastique. Et il y a des raisons de croire qu’en cas de vent, le verre est préférable car il ne se plie pas et ne dissipe donc pas la chaleur à cause des mouvements comme le ferait le plastique. Cependant le plastique est souvent recommandé car il est moins fragile et plus facile à transporter et fonctionne très bien. Les sacs pour cuisson au four sont un film plastique excellent et facile à obtenir. Ceux-ci sont en vente dans les épiceries coûtent moins qu’un dollar par pièce. D’autres plastiques sont aussi bons, ainsi que le plexiglas.

Quelles sortes de récipient vaut-il mieux utiliser ?
L’idéal est d’utiliser un pot pas trop profond, léger et de couleur foncée et un peu plus volumineux que la nourriture qu’il faudra y cuire. Les poilons en métal semblent être le mieux. Les casseroles brillantes en aluminium, si courantes dans les pays développés, peuvent être peintes en noir ou noircies au feu. Les casseroles en fonte fonctionnent, mais nécessitent plus d’énergie solaire pour pouvoir chauffer, aussi ne sont-elles pas idéales dans des conditions moyennes.

Quelle est la meilleure isolation ?
Si vous voulez, vous pouvez isoler les parois du four en caisson avec plusieurs matériaux. En général il n’est pas recommandable d’utiliser la fibre de verre ou le Styrofoam car ils donnent des gaz malodorants en se réchauffant. Les substances naturelles comme le coton, la laine, les plumes, ou même du papier journal mis en boule fonctionnent très bien. Cependant beaucoup de personnes laissent les parois vides et préfèrent appliquer un morceau de carton avec du papier aluminium comme déflecteur. Cette solution fait que le four est léger et semble très adéquat. Un four à caisson se perd le plus de chaleur par le verre ou le plastique, et non à travers des parois. C’est pourquoi une légère amélioration au niveau de l’isolation ne va pas avoir grande influence ni sur la température ni sur le pouvoir de cuisson.

Pourrais-je utiliser des matériaux de pointe pour fabriquer un four solaire plus efficace ?
Vous pourriez, mais ce serait à côté de la question. Les gens qui ont accès aux matériaux de cuisent au gaz ou à l’électricité. Des millions de gens ruraux dans le monde cuisent encore sur du feu de bois. Ils doivent marcher beaucoup d’heures tous les jours pour trouver du bois. D’autres citadins pauvres n’ont pas accès au bois, et doivent dépenser jusqu’à la moitié de leur revenu pour acheter du carburant pour cuisiner. Ces gens ne pourraient jamais se permettre d’avoir un four avec des matériaux de pointe. Si vous voulez rendre un vrai service à l’humanité il vaut mieux essayer de trouver ou des améliorations simples pour les fours existants, ou chercher comment fabriquer des fours à partir de matériaux faciles à obtenir.

Peut-on stériliser de l’eau dans un four solaire ?
Oui. Avec les trois types de four, l’eau peut être bouillie. Cependant, et c’est un fait peu connu, afin de rendre l’eau potable, il n’est pas nécessaire de la stériliser, il est suffisant de la pasteuriser. La pasteurisation se fait à 65°C (150°F) pendant seulement 20 minutes. Ce traitement tue tous les germes de maladie humaine, mais ne gaspille pas l’énergie nécessaire pour amener l’eau à ébullition. On dit aux gens d’amener l’eau à ébullition parce que les thermomètres ne s’obtiennent pas facilement dans beaucoup d’endroit et que le fait de bouillir l’eau sert d’indicateur de température. Le Dr. Dale Andreatta a écrit un article qui s’intitule Summary of Water Pasteurization Techniques. D’autres références se trouvent dans la page Documents de l’Archive de Cuisson Solaire.

Peut-on utiliser un four solaire à caisson pour mettre des conserves en boîte ?
Oui, mais uniquement les fruits ! Ne jamais mettre les légumes ou viandes en boîte de conserve dans un four à caisson car ces denrées doivent être mises en boîte sous pression ! Vous trouverez plus d’informations sur la mise en conserve ici.

Si les fours solaires sont si bons, pourquoi ne sont-ils pas utilisés par tout le monde ?
A cause de plusieurs facteurs. D’abord et surtout, la grande majorité de la population mondiale ne sait même pas qu’il est possible de cuire grâce au soleil. Quand ils en font la découverte, cela déclenche un enthousiasme presque universel, surtout dans les régions où il est difficile de trouver du bois pour la cuisson. Plusieurs conditions sont nécessaires pour mettre en place un four solaire de façon à ce que les pauvres gens puissent l’utiliser au quotidien. Les projets les mieux réussis sont ceux où le besoin était le plus grand, le temps le plus favorable, et où les promoteurs de cuisson solaire ont adopté une attitude de transition à long terme. Un exemple de ceci est le travail fourni par Solar Cookers International au camp de réfugiés Kakuma au Kenya.

Si on construit un four solaire en carton, ne va-t-il pas prendre feu ?
Non, le papier brûle à 233°C (451°F) et le four n’atteint pas cette température.

Pendant quelle période de l’année peut-on cuire ?
Dans les régions tropicales et dans le sud des Etats-Unis, il est possible de cuire toute l’année suivant le temps. Dans les régions aussi nordiques que le Canada il est possible de cuire dès que le ciel est clair, sauf pendant les trois mois les plus froids de l’année.

Quelle nourriture devrais-je d’abord essayer dans mon nouveau four ?
Une nourriture très appropriée pour un premier essai est une petite quantité de riz, car il est très facile à vérifier sa cuisson. Le poulet et le poisson sont aussi très faciles à cuire. Voir conseils ou temps de cuisson.

Mon four n’atteint que 121°C (250°F). Est-ce assez pour cuire quand les recettes demandent 177°C (350°F) ou même 232°C (450°F) ?
Une température de 121°C est plus qu’assez pour toutes sortes de cuisson. Il faut se souvenir que l’eau n’atteint pas plus de 100°C (212°F). Donc une cuisson avec de la nourriture contenant de l’eau ne peut non plus atteindre une température plus élevée que celle-ci. Les livres de cuisine traditionnels mentionnent des températures plus élevées afin d’écourter le temps de cuisson et de brunir. La cuisson demande plus de temps dans la plupart des fours solaires, mais comme le soleil atteint directement le couvercle de la casserole, la nourriture brunit tout aussi bien que dans un four traditionnel.

Que se passe-t-il quand le soleil se couvre ?
La nourriture continuera à cuire tant qu’il y aura au moins 20 minutes de soleil par heure (en utilisant un four à boîtier). Il n’est cependant pas recommandé de cuire de la viande sans surveillance quand il pourrait y avoir des nuages. Pour plus d’information sur l’hygiène de nourriture, voire ici. S’il est sûr que le ciel restera clair, vous pouvez mettre n’importe quelle sorte de nourriture le matin, orienter le four vers le sud, et la nourriture sera prête le soir quand vous rentrerez à la maison.

Où puis-je trouver plus d’informations sur le web ?
Solar Cookers International sponsorise l’Archive de la Cuisson Solaire sur le web à l’adresse http://solarcooking.org où vous trouverez des plans de construction illustrés, des photos, des documents et un répertoire international de promoteurs de cuisson solaire. Vous y trouverez également leur bulletin d’informations tri-annuel, le Solar Cooker Review. Un autre document excellent est le suivant : The Expanding World of Solar Box Cooking, par Barbara Kerr. Vous trouverez plusieurs programmes audio en direct ici. Vous pouvez également souscrire au bulletin Solarcooking-L en suivant les instructions ici. Si vous voulez avoir un aperçu des messages précédents de ce groupe, visitez leur archive de messages.
J'aime Bof 1 personne a aimé cette page.